La petite déesse vivante – 2015

La petite déesse vivante - 2015


           Junisha Shakay est une petite fille népalaise comme les autres. Du haut de ses 11 ans, elle aime jouer avec ses amies, rigoler et aussi manger du chocolat. Mais Junisha est aussi la Kumari de Bhaktapur au Népal, la petite déese vivante, incarnation de la déesse hindoue Durga, vénérée dans l’ethnie Néwar.


         Choisie parmi de nombreuses candidates et répondant à une liste de critères physiques très précis, cette jeune fille est vénérée par les habitants de la ville jusqu’à l’apparition de sa puberté (Kumari signifie « vierge » en néwar). Il existe 3 déesses vivantes, une à Katmandou (la principale) une à Patan et enfin une à Bhaktapur.


         Durant la période de Dashain, principal festival religieux des Néwar, la jeune fille est retirée à ses parents et vit recluse à l’écart du monde. Elle n’a le droit de sortir qu’une fois par jour, lors de la procession qui permet aux habitants de venir lui faire des offrandes, lui toucher les pieds et recevoir sa bénédiction. Durant cette période, ses parents de substitution (les Kumarimis) s’occupent d’elle, la maquillent, la vénèrent, et l’accompagnent dans sa vie de déesse. Lors du jour de Vijaya Dashami, apothéose de la période de Dashain, les princesses Kumaris rejoignent la Kumari principale pour une journée de célébration. Les habitants viennent leur apporter des offrandes, se prosternent devant elles. Etre choisie comme Kumari est une chance qu’aucune enfant n’a jusqu’alors refusé. Mais c’est aussi une vie difficile, faite de moments d’attente et de décisions d’adultes. La vie d’une Kumari n’est pas celle d’une enfant comme les autres.

La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Moment de détente pour Junisha Shakay, 11 ans, jeune Kumari qui s'amuse dans la cours de la maison où elle est hébergée durant les célébrations de Dashain à Bhaktapur au Népal.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Lors d'un moment de détente, la Kumari raconte un secret à une de ses meilleurs amies dans la cour de la maison où elle est hébergée durant les célébrations de Dashain.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kumari joue avec une de ses meilleures amies. N'ayant pas le droit de sortir pendant le Dashain, ses amies sont la seule distraction qu'elle a.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kumari (au centre) profite d'un moment avec ses meilleurs amies venues la visiter.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Trois femmes regardent le déroulement d'un repas offert en l'honneur de la Kumari chez un particulier.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kumari (au centre) de Bhaktapur est sur le pas de la porte qu'elle ne peut franchir en dehors de certaines heures précises et seulement accompagnée de ses parents adoptifs, alors que ses amies sont libres de leur mouvement.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Sansafi Napid est la seule femme à pouvoir purifier, à l'aide d'une poudre rouge sacrée, les piede de la Kumari lors des célébrations de Dashain.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Salle de réception ouverte sur une cour, dans laquelle la Kumari reçoit les visiteurs venus lui apporter des offrandes
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kumari sort de la salle où se déroulent les cérémonies de préparation matinale. Ces cérémonies sont interdites au public et aux non-initiés.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Procession de la Kumari dans les rues de Bhakapur au Népal, endommagées par le séimse du 25 avril 2015.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Lors de la procession dans les rues, la Kumari est encadrée par ses parents adoptifs. Le personnage à droite est un prêtre qui ouvre la voie, pousse les chiens et dégage le passage.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La jeune Kumari est très populaire. Les gens qui la croisent lors de sa procession n'hésitent pas à lui demander des photos.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Une personne s'incline devant la Kumari lors d'une procession. Le personnage au chapeau rouge est le père adoptif de la Kumari.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Lors des célébrations de Dashain, des femmes font la queue devant un temple avec leur Puja, assiette pleine d'offrandes.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kumari ouvre une barre chocolatée qu'un visiteur vient de lui offrir. La majorité des offrandes données aux Kumaris sont des sucreries.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Livre ancien contenant un texte sacré lu par un prêtre en dialecte Néwari, la langue de la région de Bhaktapur. Durant les célébrations de Dashain, le prêtre viendra lire à la Kumari un chapitre par jour.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Lors des célébrations de Dashain, des femmes attendent devant un temple avec leur assiette Puja pour un rite d'offrande.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Une personne âgée vient faire des offrandes a la petite déesse afin de recevoir sa bénédiction. Ce sont surtout les personnes âgées qui viennent visiter la Kumari, la tradition se perdant peu à peu.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kumari doit rester un long moment assise dans son trône à attendre les personnes qui viennent lui apporter des offrandes.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La mère adoptive de la Kumari, organise le début de la grande procession de toutes les Kumaris dans les rues de Bhaktapur
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Un homme donne des chips et du jus de fruit en offrande à la Kumari lors d'une procession. Généralement, en plus de donner de l'argent, les habitants de la ville donne des sucreries qui feront plaisir à la jeune fille.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kurami reçoit diverses offrandes lors d'une procession dans les rues de Bhaktapur. La Kumari, incarnation de la déesse hindoue Durga, est une jeune fille pré-pubère fille vénérée comme une déesse vivante
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Une séance d'offrandes et de bénédictions peut durer de longues heures. La Kumari attend sur un siège en mangeant et buvant ce qu'on lui donne.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kumari pose dans le trône qui lui est réservé dans la maison spéciale qui lui sert de domicile temporaire le temps des célébrations du Dashain.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Deux princesses Kumaris guettent l'arrivée de leurs amies sur le pas de la porte de la maison de la Kumari. Ces princesses ne seront jamais de véritable Kumari.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La mère adoptive de la Kumari (à droite) donne un bonbon a manger a un jeune Kumar, garçon pré-pubère, participant aux célébrations de Dashain à Bhaktapur au Népal.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Une jeune princesse Kumari attend les autres Kumaris avant la grande procession.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kumari principale entourée des princesses Kumaris et princes Kumars avant la grande procession dans les rues de Bhaktapur.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kumari pose assise dans son trône.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
Une ancienne Kumari (au centre) accompagne la Kumari principale lors de la sortie de la maison, avant la grande procession de Vijaya Dashami lors des célébrations de Dashain à Bhaktapur au Népal.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kumari s'impatiente sur son trône à la fin d'une séance d'offrandes.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kumari attend les offrandes.
La petite déesse vivante de Bhaktapur au Népal
La Kumari est portée par le frère d'une ancienne Kumari lors de la grande procession de Vijaya Dashami, apothéose des célébrations de Dashain.